Nous suivre :
Yaounde - Cameroun
(+237) 679 956 659

Qu'est-ce qui justifie l'acharnement des médias contre l'armée camerounaise ?

Les news de dn consulting : Qu'est-ce qui justifie l'acharnement des mdias contre l'arme camerounaise ?
Décidément, ce n'est plus que l'apanage des activistes sur les réseaux sociaux ; désormais, les médias, ou plutôt une poignée de journalistes s'est résolument donnée pour mission de salir l'image de notre armée. POURQUOI DONC ? Là demeure la question qui jusqu'ici ne trouve pas de réponse, si ce n'est quelques pistes observées notamment sur la toile... La journaliste de langue anglaise officiant à Equinoxe Tv serait-elle récidiviste ? On pourrait peut-être le penser au vue de son postulat sur sa page fan (facebook) dans la journée d'hier 03 octobre 2019. En effet, la journaliste Mimi qui visiblement cache mal ses pulsions de partis pris, n'a pas manqué une fois de plus d'indexer l'armée camerounaise. L'on se rappelle encore qu'en Novembre 2018, cette dernière s'était vue interpellée pour avoir relayé une information déformée sur l'armée camerounaise, se défendant alors avoir cité la source. Ladite arrestation qui d'ailleurs était très médiatisée, avait suscité toute l'attention et provoqué un élan de solidarité de la part du syndicat national des journalistes du cameroun, qui n'a reculé devant rien pour manifester son mécontentement et faire valoir les droits du JOURNALISTE. En outre, les SNJC avait également tenu à préciser, dans un élan de mise en garde, que les journalistes en retour gagneraient à ne plus : "poser d'actes inutiles et isolés", non sans promettre des mesures nécessaires à prendre pour apaiser les relations entre les journalistes et les institutions de la république. Aujourd'hui, force est de constater que Mimi Mefo, ne compte pas s'y soumettre. Traiterait-elle désormais ses sujets avec émotions car n'ayant - peut-être - pas digéré son interpellation de l'an dernier? Ou bien aurait-elle d'autres ambitions derrière ces prises de paroles de plus en plus maladroites qui pourrait influencer une certaine conscience collective... Depuis son postulat d'hier, plusieurs réactions le lui rappelait d'ailleurs à suffisance: "l'ère n'est plus à l'incitation à la haine et aux frustrations de tout bord, mais plutôt au dialogue et à l'apaisement pour le bien général". Décidera-t-elle de prendre celà en considération, ou va-t-elle ignorer ces citoyens qui certes sont ses fans, mais n'en demeurent pas moins des citoyens camerounais jaloux de la paix et du vivre ensemble? Qu'est-ce qui pourrait expliquer que la journaliste soit une fois de plus tombée dans le même piège des fakes news? Serait-ce une énième provocation volontaire pour s'attirer certaines foudre et montrer aux yeux du monde que tout n'est que chao et anarchie? Mimi Mefo est la seule à connaître ses réelles intentions...