Nous suivre :
Yaounde - Cameroun
(+237) 679 956 659

Forum CIAN-Afrique et Forum Économique du Cameroun : le MINPMEESA répond présent

Les news de dn consulting : Forum CIAN-Afrique et Forum conomique du Cameroun : le MINPMEESA rpond prsent

Le Ministre des PME, de l’économie sociale et de l’artisanat du Cameroun Achille BASSILEKIN III a  présidé  le 19 avril 2023 un Forum économique du Cameroun dans la ville de Paris en France, où s'est tenu également le Forum Afrique du Conseil Français des Investisseurs en Afrique, le 18 avril 2023.

        Le Forum économique du Cameroun du 19 avril 2023 était placé sous le thème « La contribution des PME dans la politique d’import-substitution ». Il a donné lieu à des échanges Interactifs, et des rencontres B to B entre les investisseurs qui souhaitent développer des projets avec le Cameroun. C’était en présence d’une délégation de Hauts Responsables du secteur public et privé du Cameroun. La thématique choisie cette année s’inscrit dans le cadre de la seconde phase de la vision d’un Cameroun émergent à l’horizon 2035 , déclinée dans sa stratégie Nationale de Développement et qui s’articule autour de la transformation structurelle de l’économie.       Pour ce qui est du Forum Afrique du Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN-Afrique), il a rassemblé dans la capitale française des personnalités venues d’horizon divers ayant en commun l’intérêt pour la dynamisation des affaires en Afrique par le biais des investissements. Au cours des travaux qui ont meublé ledit Forum, le Ministre des PMEESA a indiqué que le Cameroun est « un pays qui tient sa place comme première économie dans la région Afrique centrale, offrant aux investisseurs de réelles opportunités dans un contexte où des avancées sont enregistrées pour améliorer le climat des affaires ».        Dans sa communication, Achille BASSILEKIN III a tenu à valoriser les richesses du Cameroun en insistant sur la grande diversité géographique, économique, humaine et culturelle de ce pays. Par ailleurs, plus que par le passé, les conditions sont réunies pour faciliter la percée des investisseurs dans de nombreux secteurs et leur garantir un excellent retour sur investissement. Il était donc nécessaire pour le Ministre des PMEESA de convaincre les investisseurs de l’importance d’investir au Cameroun. Parmi les arguments évoqués, le Cameroun a une position privilégiée au cœur du Golfe de Guinée avec une ouverture sur les différentes communautés économiques régionales qui constituent le vaste marché continental africain ; il est le tissu économique le plus diversifié d’Afrique Centrale offrant de nombreuses opportunités d’affaires avec un réseau de plus de 330.000 PME et PMI aptes à la sous-traitance et à la co-traitance .     Au regard de la crise Russo-Ukrainienne, le Cameroun a accéléré la mise en place de la politique de l’import-substitution, traduite par la montée en puissance d’entreprises qui produisent des biens et services. Celles-ci sont soutenues par la mobilisation du gouvernement tel que rappelé par le ministre des PME Achille BASSILEKIN III: « Le gouvernement s’est mobilisé pour donner du contenu à la politique d’import-substitution, et surtout aujourd’hui de faire en sorte que les capacités productives locales soient décuplées ». En outre, un certain nombre de mesures ont été définies par le Gouvernement pour bâtir la résilience économique et sociale et relancer l’activité économique. Ces mesures permettent également de dynamiser l’implication des PME dans la production et au décollage des neuf sous-secteurs identifiés par la SND30 pour réussir la poussée industrielle.      De même, afin de favoriser l’auto-emploi pour une meilleure contribution à la richesse et la diversification de l’économie, le Gouvernement œuvre dans la promotion de la culture entrepreneuriale dans les écoles, universités et centres de formation professionnelle.         Par ailleurs, pour accompagner les projets qui alignent la production locale en volume et en qualité à la demande locale, le premier Ministre a mis en place le 22 mars 2023 un Fonds de Facilitation de l’offre de crédit. Achille BASSILEKIN III, ministre des PME, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat est revenu sur le bien-fondé de cet important appui de l’Etat selon les secteurs :« Cette ligne de garantie de 200 milliards qui a été mise en place par le gouvernement permettra de couvrir les besoins en financement des PME du secteur agricole, piscicole, de l’élevage ».

Daniel Richard NDIEH