Nous suivre :
Yaounde - Cameroun
(+237) 679 956 659

Coopération économique Maroc-Cameroun PRIORITE AUX SECTEURS DU BOIS ET DU CUIR

Les news de dn consulting : Coopration conomique Maroc-Cameroun PRIORITE AUX SECTEURS DU BOIS ET DU CUIR

Le Ministre des PME, de l'économie sociale et de l'artisanat Achille BASILILEN III a conduit une délégation Camerounaise au Premier Forum des Affaires Maroc-Cameroun sur le Bois et le Cuir qui se tient à Rabat, au Maroc, du 10 au 12 mai 2023. L’évènement est organisé par l'Ambassade du Cameroun à Rabat  en collaboration avec plusieurs entités gouvernementales et privées des deux pays. 

Placé sous le thème, « Le Développement des filières du bois et du cuir au service de la promotion économique et la redynamisation de la coopération entre le Cameroun et le Maroc », le 1er Forum des Affaires Maroc-Cameroun sur le Bois et le Cuir, qui s’est ouvert ce 10 mai 2023, en présence de  M. Azzedine Jettou, président de la Fédération Marocaine des Industries du Cuir (FEDIC), a pour centre d’intérêt la redynamisation et le renforcement des liens économiques et commerciaux entre le Maroc et le Cameroun. Les deux pays ont partagé, lors des travaux, leurs expériences et meilleures pratiques dans les filières du bois et du cuir, avec l'objectif de développer conjointement ces secteurs et d'encourager les investissements et la coopération bilatérale. « L'essor des PME et de l'artisanat dans la filière du bois au Maroc nous livre de précieux enseignements sur les ingrédients du succès de la transformation locale du bois, notamment les 2ème et 3ème transformation. Nous venons donc tirer partie du savoir-faire marocain et poser les jalons de partenariats entre PME et Artisans marocains et camerounais pour accélérer la transformation structurelle de notre économie et accélérer le développement de chaînes de valeur bénéfiques au Cameroun dans ces deux filières dont le Cameroun regorge d'énormes ressources et potentialités », a indiqué le Ministre des PMEESA Achille BASILIKIN III dans son discours d’ouverture.

Plusieurs sessions ont meublé ce forum, axées principalement sur le renforcement de la coopération entre les deux pays, le cadre incitatif à l'investissement privé au Cameroun, le potentiel du secteur du cuir marocain, la formation et le développement des échanges commerciaux entre les deux pays. Les panels ont également abordé des sujets tels que les opportunités d'investissement dans les filières bois et cuir au Cameroun, l'appui de la Banque Africaine de Développement au Maroc et l'amélioration des partenariats commerciaux entre les acteurs privés et publics marocains et camerounais en matière de commerce du bois.

Dans son propos liminaire, S.E.M. Mouhamadou Youssifou, Ambassadeur du Cameroun au Maroc a précisé que «  le choix des secteurs du bois et du cuir s'appuie sur les priorités du gouvernement camerounais, consignées dans la Stratégie Nationale de Développement à l'horizon 2030 (SDN30) ». Il  a aussi souligné l'importance de ces secteurs dans l'économie du Cameroun, tout en reconnaissant le potentiel du Maroc dans l'industrie du cuir. Une idée à pérenniser.

Le succès du 1er Forum des Affaires Maroc-Cameroun sur le Bois et le Cuir témoigne de l'engagement des deux pays à renforcer leur coopération économique et commerciale. Le Ministre des PMEESA a donc saisi l’occasion pour « lancer un appel aux investisseurs marocains dans ces 2 filières pour leur dire que le Cameroun constitue une terre d'attractivité  et de retour rapide sur investissement. C'est pourquoi nous offrons des incitations à l'ouverture de succursales marocaines dans ces 2 filières, au développement des joint-venture, à la co-entreprise pour faciliter le transfert de savoir-faire et tirer partie des progrès techniques et technologiques du Maroc ».

Parmi les projets annoncés, un Centre Professionnel des Métiers du Cuir sera construit à Maroua, au Cameroun, nécessitant un appui technique en équipements de transformation modernes et un renforcement des capacités des jeunes porteurs d'initiatives économiques devant y être formés. Par ailleurs, l’Ambassadeur a souligné la nécessité de soutenir la communauté des artisans impliqués dans la pérennisation d'un savoir-faire traditionnel séculaire et de promouvoir une économie locale vitale pour les collectivités décentralisées.

Rappelons que le Maroc est un importateur traditionnel du bois camerounais, avec des importations d'essences diverses atteignant environ un milliard de FCFA en 2021. La collaboration entre le Maroc et le Cameroun dans ces secteurs contribuera à la création d'emplois, au développement économique et à la promotion de l'économie sociale et solidaire dans les deux pays.